12/08/2014

aikido News

Cours initiation à Ecole Ryushin Shochi Ryu

avec Farouk Benouali

cdominique pierre,ooerdoo,michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

 
 Reprise des cours ... Debut septembre 
 
 

interview et demo de l'equipe de Metline pour oordoo tv 

https://www.facebook.com/AikidoTN/photos/pb.1973294369726...

 

Photo du stage de Chatt - Mami

michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

 

Stage Interclub le 18 Mai 2014 à chatt Mami

michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

Nous participerons Nchallah au stage de 

Dominique pierre sensei

à Strasbourg

http://aikidopierredominique.blogspot.com/2014/04/stages-...

 

michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

 

michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

Stage de fin de saison avec Ruben varona sensei 

du 20 au 22 juin

Stage a places limitées 

michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

 

 

 

Stage Aikido avec si ezzedine Toumi  - Sousse 2013

dominique pierre,oordoo,michek becart,bizerte,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei,leo tamaki,hino akira

 

 

Mokhtar chez   Michel Becart sensei 

bizerte,michel becart,kef,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Regroupement interclubs a bizerte

 

bizerte,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Cours aikido 

au

Parc Nahli le 20/10 de 10h à 11h30

 

bizerte,parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

 

Stage Interclubs a Bizerte 

 https://www.facebook.com/media/set/?set=a.593138067...

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Pour cette saison AUSSI  les cours aikido de l'ariana auront lieu au

Shaolin budo center- cité la Gazelle

1er groupe: Lundi, mercredi et vendredi à 19h45.

2ème groupe:Samedi 15h30 et le dimanche 11h30 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

Participation de Madame Neila ghannouchi

au stage de Leo Tamaki sensei en belgique 

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Stage aikido en plein air de 9h a midi.

dimanche 26 mai/2013
lieu: Chatt Mami (entre metline et ras djebal).
au programme:kenjutsu de 9h a 10h30 et 10h45 a 12h taijutsu
ps:ouvert et gratuit

 Participation de Mr Djamil loucif au stage de Me Michel Becart à Paris 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

Particpation de notre equipe au stage de NEBI VURAL SENSEI  à Sabadell - espagne 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Bonne année à Tous 

Pour cette saison les cours aikido de l'ariana auront lieu au shaolin budo center- cité la Gazelle ( Salle en renovation) et  ce le lundi mercredi et vendredi à 20h.

ainsi que le samedi 15h30 et le dimanche 11h30 ( pour le groupe de la gazelle )

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

Pour nous contacter :

53.825.535 / 20.025.535

 

cours en plein air ce dimanche 11/11/2012 au Parc El Nahli

( près de la surface de jeu du paint -ball ) 

de 10h à 11h30

et 

de 11h45 à 13

( le cours est gratuit et sans engagement de votr part )

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

 

 

cours ce mercredi avec madame marie joe ibanez.

de 20h à 21h30.

 Shaolin budo center- La gazelle 

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 
L'Association Tunisienne d'Aïkido et de Budo démarre la saison 2012 dans le Shaolin Dojo à cité la gazelle. Les cours seront dirigés par Souheil Mrad Sensei (4ème Dan) et Eric Béteau Sensei (2ème Dan) Lundi, Mercredi et Vendredi de 20h00 à 21h00
Samedi de 15h30 à 17h00 et Dimanche de 11h30 à 13h00
Les cours à l'Ariana reprendront dès la fin des travaux de rénovation de notre ancienne salle ou si nous trouvons une nouvelle.
Plus d'infos au 20.025.535

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

Bonne saison aiki a tous !!

 notre programme:

Fin decembre passage de grade,

debut avril stage Nebi vural sensei

mi mai passage de grade,

mi juin stage avec Ruben varona sensei

et .....

les stages de nos amis de l'ASA

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 Polo de l'asso

Prix:25dt

 

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

Dojo de Metline / BIZERTE

Souheil Mrad | Créez votre badge

 

Cours aikido avec Mr Turki le 27/06/2012 à 20h

au Shaolin budo center - Cite Lagazel

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

Stage Aikido avec Ruben Varona sensei 5ème dan et ses eleves 

et ce le 29 et 30 juin ainsi que le 1 juillet 2012

  Programme:

Vendredi 19h30 ;samedi 9h30 et 14h;

Dimanche 8h ( séance plein air au parc du Nahli )

 

parc nahli,sabadel,tennis club d'alain savary,qi gong,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Cotisation:25dt adultes - 15dt enfants ;Lieu:Shaolin Budo center - Cite Lagazelle / Ariana

 

 

Suivez nos actualités sur facebook.com

https://www.facebook.com/pages/Association-Tunisienne-dAikido-et-de-Budo/197329436972627

 

 

Cour QI GONG ce soir à l'ariana - 20h30

avec madame Anetta 

 

Bonne année à tous ...

le 2 janvier cour avec mr

Masamichi Konno

 

au dojo de l'ariana

 

tennis club d'alain savary,bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Lancement d'une nouvelle section aikido

au

Tennis club d'alain savary

 

article par tekiano.com

http://tekiano.com/ness/20-n-c/4460-tunisie-aikido-lart-d...

 

 

Du

Ninnjutsu

bujinkan

à l'ariana le 19/11 à 19h30

cot:5dt

 

 

bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

 

http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Ninja

 

Jaff raji sensei à Monastir-tunisie , Nov 2011

Stage organisé par nos amis de l'association sahelienne d'aikido


http://www.youtube.com/watch?v=OP3EJ2wHjKU

 

 

 

Traditionnellement, la pratique dans un DOJO ("lieu d'étude") s'inscrit dans la "voie des BUDO" : chemin d'accomplissement de l'homme au travers des disciplines de traditions martiales.

Les traditions qu'enseigne Jaff RAJI et avec lesquelles il empreinte ce chemin d'accomplissement de soi-même, s'appellent : AIKIDO, JODO et IAIDO. Ces trois voies contribuent au développement de l'unité de l'homme. Ces trois disciplines sont issues des traditions guerrières du Japon féodal du Moyen-Age et même plus anciennes. Elles ont eu aussi des traditions identiques dans nos sociétés occidentales du Moyen-Age. Une longue lignée d'hommes qui a contribué de fait à l'histoire de l'humanité. C'est avec grand respect qu'il considère ces hommes qui ont su perpétuer ces traditions et qu'il pratique ces disciplines.

Aujourd'hui, l'aspect guerrier de ces disciplines est transcendé. Elles sont devenues, dans notre monde contemporain, depuis le début du 20ème siècle, des voies d'éducation et de formation de l'homme moderne. Elles appellent l'homme à se transformer pour son meilleur équilibre, au travers de son corps, de ses émotions et de son esprit. Elles proposent de créer une unité parfaite entre ces trois centres et de s'exprimer ainsi comme un seul centre grâce au KI (concept japonais) ou dans notre langue, souffle ou énergie…

C'est dans ce sens que Jaff RAJI a abordé la pratique de l'AIKIDO, du IAIDO (IAIJUTSU) et du JODO à ses débuts, et c'est aussi sous cet aspect qu'il les enseigne depuis maintenant plus de 25 ans.

Sa compétence technique et pédagogique est aujourd'hui connue et reconnue dans le monde du BUDO. Sa méthode de transmission de ces disciplines, tout à fait personnelle, est appréciée et sollicitée dans de nombreux pays. Cet enseignement, qui au-delà de l'aspect purement technique et physique, propose une possibilité d'éducation complète aux pratiquants adultes et enfants, d'avoir un regard et d'accomplir un profond travail sur eux-mêmes. Grâce aux outils qui constituent les fondements de ces disciplines, tout un chacun par ce travail peut décider d'en faire une philosophie de vie et ainsi, se réaliser au sein de notre société exigeante.

Le rayonnement de son travail et de son enseignement depuis une quinzaine d'années s'est fortement amplifié. Il s'adresse à tous les pratiquants, de tous niveaux, jusqu'aux professeurs. Il exerce bien sûr dans la ville où il réside : RENNES. Il contribue au développement de ces arts dans le département d'Ille & Vilaine. Il y forme de nombreux élèves, gradés et professeurs et soutient l'ouverture de nombreux DOJO. Il est responsable de l'AIKIDO à l'université de Rennes1 dans le cadre du S.I.U.A.P.S. Il enseigne également dans de nombreuses régions de France, et régulièrement dans divers pays d'Europe, d'Amérique et d'Asie : Île de la Réunion, Autriche, Allemagne, Chili, Equateur, Espagne, États-Unis, Hongrie, Irlande, Italie, Maroc, Madagascar, Roumanie, Slovaquie, Taiwan, Vénézuéla, , …

Ses élèves de l'étranger ainsi que ceux de diverses régions de France, en dehors des stages qui se déroulent chez eux, viennent régulièrement le visiter à Rennes, pour des séjours plus ou moins longs pour pratiquer, se perfectionner et se ressourcer.

Il enseigne aussi le "travail sur le corps" à différents groupes de professions diverses et artistiques, comme l'association OPTIMA spécialisée dans la médiation à Rennes et Nantes, le Théâtre National de Bretagne de Rennes, l'Institut International des Marionnettes de Charleville – Mézières, ou encore le centre pénitentiaire pour femmes de Rennes...

 

bujinkan,ninjitsu,jaff raji,beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

C'est officiel le 22 juillet 2011 naissance  de l'association tunisienne d'aikido

et de budo

présidée par mr Walid Mazghani

 

 

beni mtir,piano,webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

* Et de 3 pour l’ATLAS MUSIC ACADEMY à Béni Mtir 

 

http://www.hammam-ensa.com/details_articles.php?art_id=1620

webmartial,ramadan,ariana,tunis,aikido,el menzah,tamura sensei,nebi vural,art martial,self defense,rene trognon,ed germanov,toyoda sensei

 

Reprise des cours aikido après ramdan nous serons ravis de vous voir parmi nous

* le 19 sep 2011  reprise a l'ariana

 

 * le 24 sep 2011 reprise a la cite la gazelle

 

Changement d'adresse pour le Dojo d'El Menzah :

Nous sommes actuellement a la salle de sports qui est deriere 9assr al wilaya d'Ariana , rue Belhsine Jrad

sur google map 36.852926, 10.189256

 

 

 

 

et ce a partir du 8 fevrier 2010

Les horaires: Lundi,mercredi et vendredi 19h30

Plus d'infos :

Tel:20025535

ctaikido2@yahoo.fr

 

DSC00030.JPG
salle de l'ariana 3.JPG

 

Cours Aikido le 7 Mars 20h à l’Ariana

Avec

Ed Germanov sensei

 

 

DSC00014.JPG

About the sensei :born on the 5th of May 1966 in Sofia. He has practised martial arts since 1980. At the beginning he practised Kyoku shin kai Karate, than Judo and since 1987 he has practised Aikido.His first Aikido teacher is Petko Petkov Sensei, than he continuous his training with Georgy Penev Sensei – the Aikido founder in Bulgaria.In 1989 Sensei Germanov taught as an instructor in Aikido Association Sofia.
In 1990 he founds the Bulgarian Aikido Association (BAA) and now he is a president of BAA and chief instructor.

In 4 of October 1990 he, together with Tzvetanov Sensei and Yurukov Sensei, organises the first visit of Japanese Shihan in Bulgaria and defendes I dan in the presence of Shihan Fumio Toyoda.In 1992 Germanov Sensei defendes II dan and in 1994 – III dan in Chicago – again in the presence of Shihan Fumio Toyoda.In June, 1997 he defends IV dan again in Chicago. At the end of the same year Sensei Germanov founds the Bulgarian Aikido Foundation, which aims to help the activity of BAA.In 1998 he passed a heavy Zen training in the monastery Cho Zen Gy in Hawaii. In the same year Germanov sensei is trained by Doshu Moritero Yeshiba at Aikikai Hombu dojo, Tokio and by Shihan Kobaiashi – the president of Aikido Kobayashi rju -IX dan .Today Sensei Germanov is an official representative of Shihan Toyoda for Bulgaria as his long-lived student. He is a member of teaching and examination committee of the International Aikido Association and he leading seminars in Serbia and Poland.

 

Mais aussi

 

le 7 mars stage PNL à l'hotel maison blanche- Tunis avec madame Abdelmoula

plus d'infos contacter :

Article Aikido sur webmartial.com

Aïkido

24/03/2009

Le BUDO


Cette interview de Pascal Krieger et Malcolm T. Shewan a été réalisée par
Robert Faure au cours du stage des Iles en 1987 et a été publiée dans la revue
« SOURCES – l’Aventure Intérieure »
du mois de juillet de la même année.

 

budo.jpg

R.F. Qu’est-ce que le Bushido ? Est-ce un nom japonais qui signifieune technique de combat, une philosophie, un art de vivre ?

Tiki : C’est un terme qui a tendance à se vulgariser ici, en Occident. Àl’origine, c’est essentiellement un code moral chevaleresque qui

comprend des notions de devoir, de fidélité, de loyauté, d’effacement
de soi-même au profit des autres.
L’application de ces règles de vie n’a jamais été réduite à une activité
particulière de la vie japonaise. Elles sont assez générales pour être
employées à tous les secteurs de l’action. Un homme d’affaire
japonais, une mère de famille, un artiste peut respecter un art de
vivre. Le terme BUSHIDO est constitué de trois racines – BU :
noblesse ; SHI : guerre ; DO : la voie. Il peut se traduire par : « la
voie de la noblesse guerrière ». Le concept de Bushido n’a pas
d’époque précise. L’apogée de l’influence de ce Code se situe au 12-13
siècle. Plus tard apparaissent les Samurai, serviteurs de la classe
guerrière. Le Bushido n’est pas à confondre avec l’ensemble des
techniques de combat issues du Japon, que l’on nomme BUDO.
R.F. Que pensez-vous de la prolifération de Dojo, de salles d’Arts
Martiaux, en Occident : des lieux de pratique reliés à un esprit
de compétition, de performance, à un art de dépassement de
nos complexes ?
Tiki : La réponse se divise en deux. Tout d’abord, il y a un certain nombre
de principes culturels, dans le Budo, qui viennent spécifiquement du
Japon. Maintenant, ces vérités culturelles contiennent des valeurs
proprement universelles. Où se trouve la plus grande fidélité ?
Faut-il transmettre des valeurs culturelles liées à l’aventure japonaise
ou faut-il tenter de transcender les questions de race, de culture, de
société ? Toutes les méthodes ont un enracinement culturel très fort
que l’on ne peut négliger. Mais il ne faut peut-être pas oublier que ces
méthodes ont toutes une finalité. Pour moi, il est nécessaire de
respecter la méthode dans la mesure où elle respecte l’être humain.
Je ne pense pas que ce soit en mettant des tapis japonais chez soi et
en mangeant du riz avec des baguettes que ça vous aidera dans la vie.
Mais, inversement, si dans la pratique d’un art, d’une technique de combat,
vous ne persistez pas, vous passez à côté d’éléments-supports
indispensables, de principes de comportement, comme la
concentration, le silence, les protocoles de combat… et vous avez ainsi
laissé la porte ouverte à un changement de l’état d’esprit initial, avec
les risques de dégradation que cela entraîne. Il faut toujours distinguer
entre ce qui est phénomène social, culturel et les principes sousjacents
des méthodes issues de telle ou telle culture, lesquels
dépassent largement le concept de race ou de nation.
Au niveau des Arts Martiaux, il faut conserver et préserver la méthode
exacte, qui a fait ses preuves, sans en perdre la finalité.
Pascal : Prenons un autre exemple : quelle est la vérité qui se cache derrière le
Budo, l’étiquette, le salut,… ? C’est le respect : respect du lieu, respect
de l’arme que l’on utilise. Nous essayons de faire passer ce principe
universel à travers une méthode japonaise. La forme du salut est
japonaise, mais le sens est universel et reste valable pour tout le
monde. À la limite, les Japonais tendent eux-mêmes à oublier
l’universalité de ces principes et pensent qu’ils sont quasi les seuls à
développer ses qualités de noblesse, de respect, de courtoisie.
R.F. Mais pourquoi, dans votre manière d’enseigner les Arts
Martiaux, créer cet environnement qui peut paraître excessif.
On entend des discours un peu crus sur l’art d’éliminer son
adversaire ?
Pascal : Oui, par exemple : « Si vous plantez comme ça votre sabre, vous ne
pouvez pas le ressortir. », ou encore : « Même avec un bras, votre
adversaire peut vous tuer. ».
Dans ces détails qui font un peu charcuterie, il y a des notions très
guerrières. Mais c’est l’emballage qui compte. On emballe ça dans une
étiquette, un respect de l’autre, un travail sur soi-même. Si l’élève s’y
refuse, il souffrira. C’est une ambiance de travail que l’on crée pour
que ces notions qui sont un peu meurtrières ne passent pas du
mauvais côté. Le respect de l’autre dans le combat, l’étiquette permet
de canaliser l’énergie, sans débordement.
R.F. Que pensez-vous de la prolifération des techniques martiales
enseignées aujourd’hui ?
Tiki : Il existe un obstacle dans la transmission des Arts Martiaux. C’est le
mélange de diverses techniques. Quelqu’un qui pratique diverses
disciplines est comme celui qui prend dans ses mains à la fois une
pince, un marteau et un tournevis. Il ne fait rien de bon. Il faut poser
l’un ou l’autre outil et n’en prendre qu’un.
Ce mélange est un frein. Alors qu’une technique doit être abordée
seule 8 à 10 000 fois avant d’être efficace.
R.F. De quelle façon le Budo modifie votre vie quotidienne ?
Tiki : Je prendrai un exemple. Il y a quelques années, j’étais toujours en
retard, partout où j’allais. Un jour, j’ai réalisé, en faisant du Budo, que
tout retard symbolise une mort. J’ai senti que la discipline que je
pratiquais faisait partie du quotidien.
Dès qu’un principe participe concrètement à notre vie consciente, il
devient vivant. Mais c’est la répétition qui permet cette prise de
conscience, peu à peu.
R.F. Et votre pédagogie, comment l’appliquez-vous ?
Pascal : Comme enseignants, nous sommes plutôt des catalyseurs, des
synthétiseurs. J’ai un sentiment de fidélité par rapport aux vieux
maîtres que j’ai connus.
Tiki : … oui, et c’est aussi le temps qui fait l’apprentissage. L’expérience du
temps est irremplaçable. J’aime voir quelqu’un, pas forcément doué,
venir régulièrement à l’entraînement. Et puis le voir évoluer, peu à
peu. Et au bout de dix ans, j’ai envie de lui parler et de lui dire :
« Vous avez fait dix ans de travail, maintenant on va commencer à
échanger autre chose. ».
Pascal : Oui, cette notion d’entraînement (KEIKO) est quelque chose
d’important chez les Japonais. KEI veut dire penser, se souvenir. KO
signifie la Tradition. KEIKO : se remémorer le passé et demeurer fidèle
à l’esprit de la tradition. Ceci suppose une complète adaptation aux
conditions du moment. Qu’il fasse froid ou chaud, que ce soit le matin
ou la nuit, accepter la situation présente telle qu’elle est.
Tiki : De même le mot SENSEI ne veut pas dire « maître » ou
« enseignant ». Mais il désigne « celui qui était là avant moi », donc,
dans le temps, celui qui a parcouru davantage de chemin que moi
débutant.
R.F. Alors justement, quels sont, dans les grandes lignes, les
différents stades d’apprentissage, jusqu’à la totale maturité ?
Pascal : On peut décrire 4 stades principaux : GYO – SHUGYO – JUTSU – DO.
Le stage GYO, c’est l’obéissance aux enseignements reçus, sans tenter
de les interpréter. L’élève accepte d’être en situation de dense
ignorance. Il n’y comprend rien, il ne sait pas du tout pourquoi on lui
fait faire certains mouvements. Il n’a qu’un point de référence : celui
de son maître. On lui demande à la fois de ne pas se poser de
questions, de ne pas réfléchir, et de faire.
C’est la phase d’apprentissage, qui, dans la conception japonaise, est
beaucoup exigeante. Pour apprendre la flûte japonaise, par exemple, il
faut consacrer 3 ans simplement pour arriver à bouger le cou de façon
à produire la modulation d’un son. On se trouve ainsi, au bout de 3
ans, dans la situation où l’élève peut commencer vraiment à travailler.
Il faut que le geste soit parfait. L’attitude mentale viendra après
seulement. C’est en traversant cette phase d’apprentissage que l’élève
sera en mesure, plus tard, de développer la souplesse d’esprit.
Le deuxième stade – SHUGYO – est une mise en pratique des
éléments appris. Les gestes sont techniquement au point,
extérieurement. L’élève doit les intégrer, les faire siens, de façon à
pouvoir se mettre en harmonie avec eux. Un peu comme un musicien
qui, connaissant le solfège et les lois de l’harmonie, va pouvoir
composer des morceaux à la fois rigoureux et harmonieux. Il crée de
la musique en se mettant au service de la musique.
Le troisième stade – JUTSU – est déjà un stade assez élevé et c’est
probablement le plus dangereux. L’élève a pu canaliser toute son
attention, son énergie, pour atteindre une certaine compétence, une
certaine efficacité. Que lui reste-t-il à découvrir ? Lui-même. Il
possède une somme importante de connaissances, mais il lui manque
la liberté. À cause de ses compétences, il peut se tromper et tromper
tout le monde. À ce stage, il fait un complet retour sur lui-même et est
confronté à des vrais problèmes : la vanité de son savoir, la peur de
vieillir, l’angoisse de s’être trompé de chemin. Il aura même envie de
rejeter ce qu’il a appris. C’est pourtant à ce stade qu’il apprend la
liberté de choisir. Le combat n’est plus dehors, mais dedans. Il mesure
la force de ses véritables contraintes.
Le quatrième stade – DO – est la voie réalisée. Je ne peux pas vous en
parler, il n’y a pas de définition. Un maître pourra répondre, parfois,
d’un geste…
R.F. J’ai vu, pendant votre stage, une démonstration de sabre
contre bâton. Quelles sont les qualités que vous cherchez à
mettre en valeur dans ce type de combat ?
Pascal : La façon dont vous posez la question est intéressante. Au premier
stade, on dira : « le sabre contre le bâton ». Ensuite, on dira plutôt :
« le sabre et le bâton ». Plus tard, peut-être, avec une vision moins
dualiste, on dira : « le sabre avec le bâton ».
En tant que pédagogue, on cherche à faire travailler l’élève de façon
de plus en plus exigeante techniquement, mais toujours en harmonie
avec lui-même, avec ce qu’il peut donner. On va le solliciter jusqu’à sa
limite, sans jamais la dépasser. On va le pousser, comme j’aime à le
dire, dans son pays inconnu, dans son « no man’s land » à lui.
R.F. Il se dégage une impression de très grande force, une grande
énergie, durant la pratique. Le Budo utilise directement les
pulsions de violence, d’agressivité, ou il cherche à les réduire
pour mieux les canaliser ?
Pascal : Il ne faut pas oublier que le sabre a, symboliquement, un double
tranchant : un tranchant vers l’autre, mais aussi un vers soi-même.
Tiki : Oui, et la violence absolue, chez l’être humain, est intimement liée au
problème, à la question de la mort. Donc, la pulsion de violence a une
origine très lointaine, très profonde. Pour le pratiquant des arts de
combat, il faut aller jusqu’au sabre qui donne la vie. De même dans la
vie quotidienne, toute action a une base d’énergie. Lorsque celle-ci est
mal connue, mal contrôlée, pulsionnelle, on dit qu’elle est plus ou
moins violente. Mais au départ, c’est de l’énergie qui veut vivre à tout
prix. Et il ne faut probablement pas la fuir, la nier ou en avoir peur. Il
faut rentrer dedans avant de la transcender.
Je raconte souvent cette histoire d’un braconnier que j’ai connu et qui
chassait tant et plus de façon sauvage et illicite. Puis il a changé peu à
peu son mode de voir la nature, il l’a aimée. Il est devenu gardechasse,
un protecteur de la nature hors classe ! Rendez-vous compte,
il connaît toutes les ficelles du métier, toutes les combines. La violence
est une crise à passer. On voit parfois les pacifistes parler de la paix en
douceur, et fuir la violence. Mais une paix qui ne prend pas en
considération la violence n’est pas une vraie paix.
R.F. Quelle est la raison d’être du cri (le KIAI) qui accompagne le
geste dans le combat ?
Pascal : Sur le plan physiologique, le kiaï met en relation les diverses parties
musculaires du corps qui, au moment du geste d’attaque, est à son
maximum de tension. Venant de la partie abdominale, il fait
l’intermédiaire entre les muscles du haut et les muscles du bas du
corps. Et cette mise en relation dégage une très grande puissance.
R.F. Sur le plan technique, l’apprentissage du Budo est
essentiellement basé sur un aspect répétitif du geste. L’élève
ne doit rien inventer, rien créer, mais reproduire. Où est la
spontanéité dans cette discipline ?
Pascal : Il y a deux sortes de spontanéité : l’une faussée parce qu’anarchique,
bloquée, mal canalisée, l’autre libre et harmonieuse.
En Judo, par exemple, lorsque votre adversaire attaque, vous n’avez
plus le temps de réfléchir, il ne faut pas réfléchir. La spontanéité est ce
qui permet à la meilleure réponse de trouver le chemin le plus rapide
pour s’exprimer, sans entrave, sans hésitation, sans rupture. Pour y
arriver, il faut éduquer les voies réflexes. C’est au niveau du cerveau
que se fait le travail d’élaboration du meilleur geste. Encore une fois,
cela suppose de très nombreuses répétitions, des milliers d’heures
d’entraînement.
R.F. Mais, par ailleurs, n’y a t-il pas un écueil, un danger à
apprendre à répéter des milliers de fois un même geste, un
même comportement ? N’y voyez-vous pas le danger d’une
robotisation chez l’élève ?
Tiki : Cette question n’est vraie que par rapport au premier stade
d’apprentissage dont nous avons parlé tout à l’heure.
Pascal : Avant de proposer à quelqu’un d’être libre, on lui demande d’être vrai.
Et la base de départ du Budo consiste à faire ce qui est à faire et rien
d’autre. L’élève doit se concentrer sur une seule chose, faire un geste.
Et la qualité de ce geste doit être telle que, s’il n’est pas parfait, pur,
l’élève ne peut se trouver aucune excuse.
R.F. De quelle façon vous voyez, ou avez-vous découvert par le
Budo certaines relations entre le corps et l’esprit ?
Pascal : Comment expliquer qu’un geste, aussi simple soit-il, est complètement
différent exécuté par un débutant ou un maître ? Il y a quelque chose
à l’intérieur de la personne qui est complètement différent. Lorsqu’on
veut tenter de faire quelque chose à 100 %, on ne peut pas le faire
uniquement avec le corps. Regardez toute l’importance de l’attitude
mentale, psychologique, dans les sports de haut niveau. Dans le Budo
également on constate qu’il y a au début séparation entre le corps et
l’esprit. Puis, peu à peu, diminue le fossé qui sépare les deux, et la
pratique d’une discipline martiale est une réponse à cette recherche
d’unité.
R.F. Avez-vous l’impression que la pratique intensive du Budo a
modifié votre façon de voir le monde, l’homme, votre
conception de la vie quotidienne ?
Tiki : Le plus important est d’essayer de vivre ici et maintenant. En japonais,
on dit NAKA-IMA (au milieu maintenant).
Il ne sert à rien de se référer perpétuellement à son passé. Être
maintenant, c’est développer une attitude fraîche dans laquelle tout
est nouveau. C’est la première et la dernière fois de ma vie que ce
maintenant existe. Ceci se résume en deux mots essentiels, qui
qualifient l’instant, le sel de la vie : ICHI-GO / ICHI-E : une rencontre,
une expérience.
février 2006

 

top tunisie

Foot

24/10/2008

Aikido in Everyday Life



The modern martial art from Japan called Aikido is often referred to as the “art of peace” because it espouses a quick peaceful end to any form of aggression. In the practice place of Aikido, usually called dojo, students will be able to learn about flexibility and adaptation. Both of these are results of a relaxed manner that Aikido students strive to embody.

The reason why being relaxed and calm is taught in Aikido practice is because at the heart of its principles of spirituality and philosophy, Aikido masters and instructors believe that the ki or ch’i or energy can only truly flow in its complete potential energy when one is relaxed. It is in this relaxed state that ki flows freely and smoothly. This philosophy that ki is a force that is very strong and fundamental.

It is believed to be superior to muscle and physical strength, which sometimes hinders the ki. In fact, in Aikido, instead of muscle and strength building, flexibility and endurance is part of the Aikido martial art training. Now, it said that to be able to truly harness the power of the ki, it must be allowed to flow. It can only flow properly within us when we are in a relaxed state. The relaxed state cannot be built like muscles through exercise. A spiritual journey must be taken upon by an Aikido student to be able to achieve the state of calm and peace that is vital in combat.

In constant defense and fear, we tend to be too busy to concentrate and are easily distracted. Aikido stresses this fact and so it teaches its students to remain calm in the face of an assault. Remaining calm puts an advantage over the assailant because you will not be caught of guard and unaware and therefore will not be toppled over or thrown. More advanced techniques teach students not only to fall properly, but also to be able to rebound and plant a counter attack as one rises from a fall.

Beyond combat and the dojo however, Aikido masters and instructors cultivate the development of spirituality and character within Aikido students so that they can apply Aikido principles everyday in life. True understanding of Aikido simultaneously promotes better performance in practice combats as well as in performance in everyday life.

Aikido everyday in life is akin to having an unshakable peace and calm that enables you to have the strength needed to withstand even the toughest of life’s challenges. Remember that Aikido teaches students about flexibility, adaptability, calm and clarity. All these are useful tools in dealing with life, so say Aikido practitioners.

Some Aikido martial artists tend to relate Aikido combat principles to everyday life like work, play and personal relationships. This results in a true oneness in the practice of Aikido everyday in life. In Aikido training, there is such a thing as uke and nage. One cannot exist without the other. Uke makes an assault on nage and consequently is the receiver of the Aikido technique which nage uses to neutralize uke’s attack energy with. In training using uke and nage, one will be able to get better in Aikido techniques by learning from each other and gaining each others strengths and battling each others weaknesses together.

If this is something that you want to cultivate in your life then Aikido everyday in life is something that you might want to take up and learn.

25/09/2008

Endo sensei !

Seishiro Endo (Né le 6 septembre 1943) est un professeur japonais d' Aikido de l'Aikikai Hombu Dojo et est actuellement 8 e Dan.


Aujourd'hui Endō Sensei organise régulièrement des cours à l'Hombu Dojo et au dojo de l'université Gakushuin à Tokyo. Il dirige également de nombreux stages dans les différents dojos du Japon ainsi que des stages organisés chaque année en France, en Suède, en Finlande, le Liechtenstein, la Suisse, l'Autriche, la Hollande et l'Espagne.

En 1993, il construit Saku Aikido Dojo dans sa ville natale de Saku.

 

31/05/2008

cours aikido gratuits pour les filles

635645182.jpg

Cours aikido gratuits gratuits pour les femmes  pendant le mois de mai et juin

Lieu:local menzah sports - El Menzah 1 ( à 50m de la librairie El Moez )

mardi et jeudi à 19h30

Contact:souheil au 20.025.525

L'AÏKIDO, L'ART MARTIAL LE PLUS ADAPTE AUX FEMMES

L'AIKIDO ET LES FEMMES

 

 

L'aïkido est certainement l'art martial le plus adapté aux femmes.
Sa pratique ne nécessite pas l'utilisation de la force physique et son efficacité repose sur le déplacement, le placement, l'engagement des hanches, le relâchement musculaire qui permet une meilleure circulation de l'énergie : le ki*
L'aïkido est un art martial japonais, mais c'est en occident que les femmes s'en sont emparées, attirées sans doute par son caractère non violent, chorégraphique et pourtant très martial.
N'importe quel mouvement peut être accompli par une femme. Elle ne le fera pas de la même manière qu'un homme. La force physique inférieure à celle des hommes sera compensée par un meilleur déplacement, un meilleur placement, une meilleure vision, une réponse plus adaptée à l'attaque.
Aujourd'hui, un tiers des femmes accède au moins à la ceinture noire et au niveau des 2°/3°/4° DAN (grades supérieurs à la ceinture noire), on observe que les femmes persévèrent davantage que les hommes du même niveau.
*(Le Ki : énergie interne, considérée par la médecine traditionnelle chinoise comme le flux vital)

L'AIKIDO, UNE DISCIPLINE DE VIE VERS LA VOIE DE LA NON VIOLENCE

Qu'est ce que l'Aïkido ?
L'Aïkido est un art martial japonais dont la caractéristique principale est d'utiliser la force et l'énergie de son assaillant en la retournant contre lui. Il vise à décourager l'attaque et non à vaincre son adversaire. Aïkido signifie littéralement "Voie de l'Harmonisation"
AÏ : union, unification, harmonie
KI : énergie vitale
DO : voie, perspective, recherche
AÏKIDO : " recherche pour l'unification des énergies vitales ".
Cet art martial fut créé au début du vingtième siècle par Morihei Ueshiba*, et fait la synthèse des arts martiaux qu'il a étudié.
C'est un art martial non violent. Il repose sur le principe de projection ou d'immobilisation par une clé de son partenaire. On détruit l'attaque, pas l'attaquant. Il n'existe pas de compétitions. Le principe de base est le mouvement d'entrée ou IRIMI. L'Aïkido conçoit tout mouvement comme un cercle ou une spirale. L'IRIMI permet de pénétrer au centre de ce cercle ou de cette spirale pour projeter son partenaire en utilisant la force de l'attaque.

Quel est le but de l'Aïkido ?
Au travers de sa pratique martiale, l'Aïkido a pour objectif d'améliorer les relations entre les personnes en favorisant le développement harmonieux de chacun.
* (Maître UESHIBA a défini en 1929 les principes de l'Aïkido (environ 50 ans après la création du Judo /1852/- fondée par Jigoro Kano 1860 - 1938) en intégrant aux techniques des arts traditionnels purement physiques les valeurs morales de l'être humain.)
Dans cette perspective, c'est à la valorisation mutuelle qu'il convient de s'employer et non à l'affirmation de soi au détriment de l'autre, et c'est la raison pour laquelle la compétition, qui glorifie le vainqueur, n'existe pas dans l'Aïkido.
L'objectif de l'Aïkido est extrêmement vaste et ambitieux. Il ne s'agit donc pas de le réduire à un ensemble de techniques de self-défense (même si cet aspect est également pris en compte). Il suppose une recherche permanente et un souci constant de perfectionnement tant sur le plan technique, physique que mental ou relationnel.

Comment pratique-t-on l'Aïkido ?
Dans le cadre de la pratique, les rôles de Uke (celui qui attaque, qui subit la technique et chute) et de Tori (qui est attaqué et applique la technique) sont d'égale importance et doivent être abordés avec le même sérieux car ils constituent les deux faces indissociables de la situation qui sert de cadre d'étude.
Dans cette même logique et conformément à l'objectif de la discipline, chacun doit s'efforcer de pratiquer avec la plus grande diversité de partenaires, représentants des types humains différents de par l'âge, le gabarit, le sexe ou le niveau technique. La tentation est souvent grande de ne travailler que par affinité, mais ce serait là limiter considérablement la portée de l'expérience qu'il est possible de vivre dans le Dojo (Lieu où l'on pratique un art martial).
La tenue traditionnelle pour la pratique de l'Aïkido est composée du GI attaché grâce à une ceinture ou OBI, et de l'HAKAMA, sorte de jupe-culotte noire, qui fait partie de la tenue traditionnelle japonaise. Il sert comme vêtement de travail, pour se protéger de la poussière, et comme tenue de cérémonie. Un grand soin lui est accordé. Les ZORI sont des sandales de paille, que l'on porte en allant vers le tatami.


Le travail de l'Aïkido est composé de plusieurs formes :
Le travail "mains nues" est la forme traditionnelle de travail.
Il se décompose en trois formes :
Suwari Waza : les deux partenaires sont à genoux
HamniHandachi Waza : l'attaquant est debout
Tachi Waza : les deux partenaires sont debout.
Le travail avec les armes est un dérivé de la pratique à mains nues.
Les armes utilisées sont le tanto (ou couteau), le jo (bâton d'un mètre vingt environ) et le bokken (sabre en bois). Les attaques au couteau se pratiquent essentiellement contre mains nues, alors qu'il existe de nombreuses applications techniques entre les différentes armes.
La progression se fait par degrés appelés " KYU " du 6ème au 1er KYU.
Après le passage du 1er KYU, la ceinture noire est décernée à la suite d'un examen technique devant une commission de hauts gradés.
L'enseignement de l'Aïkido est assuré par des professeurs diplômés d'Etat. Des stages nationaux sont organisés tout au long de l'année par des experts japonais et des hauts gradés français.
La France est le pays au monde où l'Aïkido est le plus implanté. Il y a été pour la première fois présenté en 1951 par Maître Minoru Mochizuki et s'est dans un premier temps, dévelopé grâce aux professeurs de Judo, fortement intéressés par cette nouvelle discipline.
Le développement de la discipline a été continu depuis lors et s'est effectué dans un cadre fédéral qui n'a cessé d'évoluer pour s'adapter au mieux à une réalité en plein devenir.

Aujourd'hui, la F.F.A.A.A. fondée en 1983, agréée par Jeunesse et Sports, membre de la Fédération Internationale d'Aïkido, compte environ 800 clubs et 35 000 pratiquants.

 

 

Stage MB 2007046.jpg

 

Les femmes sont-elles nombreuses à pratiquer l'aïkido ?
"Il y a environ 30% de femmes qui le pratiquent mais ce pourcentage peut varier suivant les régions et les pays. Et ce chiffre est en nette progression. Beaucoup de femmes viennent dans mon cours pour retrouver leur énergie. Je pense d'ailleurs que l'aïkido est l'art le plus adapté aux femmes. En plus, il est accessible à tout type de femme et à tous les âges."

Qu'est ce qui les attire dans cet art ?
"C'est d'abord le côté non violent car on n'utilise pas la force dans l'aïkido. Il est efficace pour gérer son stress et améliorer ses relations avec autrui. Ensuite, c'est le côté artistique qui les attire beaucoup : l'aïkido ressemble beaucoup à un enchaînement de chorégraphies. Les femmes aiment la tenue, composée d'un Keiko-gi (sorte de Kimono) et d'une jupe-culotte noire ou bleue nuit (le hakama) qui donne un aspect très esthétique."